Emailing : ce que vous pouvez rater en utilisant la no-reply

L’idée de ce billet est parue suite à une discussion sur les adresses no-reply qu’on a pu avoir avec Jonathan Loriaux, du blog Badsender, et  Sabri Mahjoub, notre directeur marketing, au salon e-marketing Paris 2013.

Pour des raisons de coûts ou autres, l’utilisation de l’adresse no-reply vous laisse quand même passer à côté d’un bon nombre d’opportunités :

1. Interagir pour mieux qualifier vos contacts

Chaque interaction avec un contact est susceptible de vous informer sur ses problèmes, attentes et intentions, et donc d’enrichir vos bases de données pour dresser un profil plus complet et exploitable pour d’éventuelles segmentations ou campagnes.

Remplacer la no-reply  par une adresse à laquelle on peut répondre constitue une opportunité pour rester en contact avec le destinataire et de se faire une place dans sa mémoire en plus de son carnet d’adresse. A vous donc de marquer une bonne impression.

2. Rectifier le tir et soigner votre réputation

Un point paradoxal soulevé par Jonathan Loriaux consiste à ce qu’on voit des entreprises répondre sur une page facebook, alors que pour l’emailing, elles renseignent une adresse no-reply. L’email n’est pas un moyen de communication à sens unique, à ce qu’on le sache !

Au fait, si vous croyez faire taire les contacts avec une adresse no-reply, vous vous trompez sur toute la ligne parce qu’il y a d’autres supports qu’ils utiliseront pour faire leurs réclamations. Dans certains cas vous n’y aurez pas trop la main, alors qu’avec l’email, l’échange reste one-to-one et la discussion aura peu de chance pour dévier.

3. Améliorer votre délivrabilité

Pour les webmails, le fait qu’un contact répond assez souvent à une adresse particulière indique que les messages provenant de cette dernière sont importants et doivent être classés comme prioritaires. Quand vous incitez vos contacts à vous répondre, cela est susceptible de donner un coup de pouce à votre réputation emailing et d’améliorer votre délivrabilité, en conséquence.

Un autre point que vous devriez considérer est que vos contacts peuvent bien utiliser une adresse « Yes-reply » comme moyen de désinscription. A partir de là, vous remarquez qu’il y aura aussi un impact sur l’hygiène de votre liste.

Qu’est ce que vous en pensez ? Y-a-t-il d’autres points à citer ?

 

 

___________________________________________

Auteur : Emna Atrous, Responsable Communication

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *