Emailing : 7 résolutions pour 2013

Quelles que soient vos résolutions pour 2013, qu’elles soient griffonnées sur votre bloc note, ou post-it…nous souhaitons y participer avec 7 résolutions en emailing. Chaque point a été détaillé en dessous de l’image :

1-Mettre en place / améliorer ma stratégie d’acquisition

Une partie de la performance de vos emailings dépend de l’origine de vos listes. Qu’ils soient acquis par le biais d’un formulaire sur votre site, d’une base de données louée, d’un jeu concours ou d’une co-registration,  les contacts ont droit de savoir avec qui, dans quoi et pour combien de temps ils s’engageront en livrant leurs données personnelles.

Avant toute acquisition, rassurez-vous auprès de votre partenaire que les contacts correspondent bien à votre cible tout en vérifiant que les critères ou champs qui vous permettent de qualifier vos contacts et communiquer d’une manière personnalisée soient bien renseignés. Et, n’hésitez surtout pas à lui demander dans quel contexte les données d’une base ont été collectées et si les contacts savent réellement comment va-t-on s’en servir.

Recouper les hard bounces et les inactifs avec vos sources d’acquisition vous évitera une perte de temps et d’argent sur des moyens qui ne portent aucune valeur à vos campagnes.

Une stratégie d’acquisition doit prévoir aussi les moyens de désinscription. Au fait, pourquoi ne pas envisager une landing page personnalisée qui proposera une réinscription avec un meilleur ciblage de contenu, ou qui demandera d’avoir des explications sur le désabonnement.

2- Maintenir une bonne hygiène de mes listes

Les hard bounces par exemple peuvent être gérés au niveau de votre solution emailing et écartés systématiquement de la liste. Ce qui serait plutôt intéressant, c’est le fait d’évaluer la prédisposition des contacts à recevoir vos messages.

En effet, quand vous regardez les dates de la dernière ouverture ou du dernier clic pour vos contacts, il y a de forte probabilité que beaucoup d’entre eux ne font plus attention à vos communications depuis bien longtemps. La question est pourquoi les retenir sur la liste alors qu’ils n’aideront pas la délivrabilité et encore moins le taux de réactivité de vos campagnes.

Bien que vous ayez pensé au lien de désinscription automatique, certaines demandes vous parviendront quand même par email, n’oubliez surtout pas d’en tenir compte.

Votre prestataire de solution emailing doit aussi faire attention aux plaintes en souscrivant aux boucles de rétroaction pour remonter les adresses des contacts qui signalent vos emailings comme spam.

3- Travailler sur une réputation plus globale

Les plaintes ou encore les spam traps, ne sont pas les seuls facteurs qui affectent votre réputation.

Avant de garantir une meilleure délivrabilité pour vos e-mails, les webmails reposeront de plus en plus sur les interactions de leurs utilisateurs avec vos messages : ouvertures, clics, réponses, priorisation des messages, suppression…

Pour inviter les utilisateurs à interagir avec les e-mails envoyés, les expéditeurs doivent d’abord être reconnus par leurs contacts. Il est important qu’ils travaillent sur leur notoriété, à travers aussi d’autres canaux que l’email marketing, et qui sont susceptibles de créer des échanges avec les contacts, à l’instar des réseaux sociaux. Pour que les expéditeurs soient aussi reconnus, certaines « vielles » méthodes restent efficaces, comme demander au contact d’ajouter l’expéditeur à son carnet d’adresse.

En plus de faciliter leur identification, les expéditeurs sont tenus d’exposer un contenu qui incite à l’action.

4-Maîtriser la pertinence en Emailing

On sait que la pertinence en emailing n’est plus un luxe, c’est plutôt un must. Maintenant, il faut de mieux en mieux la maîtriser. Pour être pertinent, il faut assurer un bon ciblage, produire un contenu qui soit à la fois adéquat, délivré au bon moment et accessible via les différents terminaux utilisés par vos contacts.

Au niveau du ciblage, il faut bien réfléchir en amont à la structure de votre base de données marketing : données nominatives, déclaratives, comportementales…et la relation entre toutes ces données.

De plus, pour bien constituer vos segments, n’hésitez pas à exploiter les données en combinant des critères et appliquant des filtres.

Selon vos besoins, vous pouvez envisager les tactiques suivantes, pour rendre votre contenu plus pertinent aux yeux de vos lecteurs :

-La personnalisation en utilisant les « champs de personnalisation » au niveau de l’objet ou du contenu du message (Nom, Prénom, civilité…).

Le contenu dynamique : adapter une partie du contenu de l’emailing à des segments bien spécifiques de la population concernée par l’envoi.

Le ciblage comportemental : déclencher des campagnes emailings automatiques en fonction du comportement de la cible : ouverture, clic, abandon du panier, visite de la fiche produit…

5-Tirer des enseignements à partir des campagnes précédentes

Notez chaque difficulté, question rencontrée, lors de la mise en place d’une campagne précédente.

Regardez à vos reportings et essayez de lier des faits aux chiffres pour comprendre « le pourquoi ».

Avez-vous  été contacté suite à des campagnes ? Comment avez-vous réagi ? Faut-il envisager un process ou scénario de réponse ? Peut-il être automatique ?

Bref, pour vous dire qu’on peut toujours tirer des enseignements de chaque campagne emailing envoyée pour améliorer les suivantes.

6-Entretenir la relation client grâce à l’emailing

L’emailing vous permet de rester proche de vos clients à condition que vous ne leur fassiez pas une grosse pression marketing.

Les emailings automatiques en général (y compris les emailings transactionnels et de retargeting) facilitent le maintien de votre relation avec vos clients. Ils constituent la preuve de votre attention régulière à leurs intérêts.

7-Adapter les emailings pour le mobile

Si une bonne proportion de votre audience accède à vos emailings via smartphone ou tablette, vous n’avez plus le choix que d’adapter vos emailings à ces terminaux. D’autant plus, les consommateurs n’utilisent pas le mobile qu’en déplacement.

Rendre vos emails « responsives » constitue la moitié du chemin, car il faut également optimiser ses landing pages.

Pour se lancer progressivement, vous pouvez commencer par voir quels types d’emailings votre audience souhaite le plus ouvrir sur smartphone ou tablette (Newsletter, promo, nouveau produit…). C’est certain qu’on aura encore énormément à apprendre sur l’emailing Mobile.

 

« Avant de partir, nous vous souhaitons une bonne année 2013, pleine de succès  🙂 »

 

__________________________________________

Auteur : Emna Atrous, Community Manager

3 réponses à “Emailing : 7 résolutions pour 2013

  1. Excellente to do list en effet ! Je ne vois pas trop ce qu’on peut rajouter mis à part peu être une 8e décision : Partager mes décisions pour que les bonnes pratiques soient un peu plus appliquées 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *