Email marketing : Tendances et bonnes pratiques en 2016

Bien que nous entendions dire parfois que « l’email est mort », les faits montrent bien le contraire. Entre personnalisation et innovation, l’email marketing change, s’adapte et évolue.

Découvrez les 5 tendances qui se démarquent des autres pour l’année 2016 :

1/ Migrer vers le responsive design

Le Responsive Design, appelé également Responsive Web Design, désigne l’ensemble des techniques de conception graphique visant à offrir une expérience de lecture et de navigation optimales quel que soit le terminal utilisé : smartphone, tablette, liseuse, ordinateur, télévision, Etc.

Face à l’émergence des Smartphones, la consultation des e-mails sur mobile ne fait qu’augmenter.  Un email sur deux est, aujourd’hui, consulté sur un support mobile, téléphone ou tablette*.

Selon les chiffres de Litmus Test, les ouvertures d’emails sur mobile ont atteint les 54%, en 2015, et 2 milliards d’utilisateurs accèderont à leurs emails via un terminal mobile en 2017.

Les entreprises doivent dès lors prendre en compte l’évolution des comportements des mobinautes pour adapter leurs campagnes e-mailing et offrir une expérience de lecture réussie.

2/ Adopter le marketing automation

Le marketing automation est considéré comme une technique webmarketing permettant la création et la gestion de ses relations en automatisant certaines actions marketing. Autrement dit, il s’agit d’une une nouvelle logique à appréhender pour créer de façon automatique des actions personnalisées (emails, contenus, etc.) grâce au tracking.

L’e-mailing personnalisé déclenche 72% d’ouverture en plus et accroît le taux de conversion d’environ 33%**. Dans le même contexte, le groupe Aberdeen affirme qu’un e-mail personnalisé a 14% de chance de plus d’être lu.

Le marketing automation permet, ainsi, d’optimiser la génération de leads et de suivre leur conversion en prospects, puis en clients.

3/ Insérer des boutons Call-to-action (Appel à l’action)

Selon le cabinet d’études Marketing Experiments : « Les Call To Action qui offrent une plus grande valeur à moindre coût amènent plus de lecteurs à cliquer ». Autrement dit, une bonne conception des call-to-actions augmente le taux de clic et le taux de transformation en permettant aux internautes d’interagir avec le site.

Une étude réalisée par Syndicat National de la Communication Directe (SNCD) montre, d’ailleurs, que près de 40% des destinataires cliquent sur les boutons d’appel à l’action.

Ainsi, pour créer une newsletter efficace, il est essentiel de placer un bouton capable de sauter aux yeux pour déclencher l’action (souscrire à une offre, acheter un produit, télécharger un guide, Etc.).

Il faut donc réfléchir au placement de votre call-to-action, et notamment au design qui le mettra en valeur (taille correcte, espacé, des couleurs attrayantes, un contraste visible…), sans surcharger l’écran et nuire à la navigation.

4/ Connaître le spam score de son email

Le spam score est à l’email marketing, ce que le quality score est à un site Web en SEO. Il s’agit d’une  note attribuée à un mail par un système de filtrage anti-spam selon les éléments d’analyse suivants :

  • Le contenu visible, les mots et caractères utilisés, les éléments de mise en forme,…
  • Des éléments invisibles comme le code HTML et le header.
  • Les adresses emails, le nom de domaine et les adresses IP présentes dans certaines « Blacklists »

Pour éviter d’être considéré comme spammeur, il convient de mesurer son e-réputation et de s’assurer de la délivrabilité de ses emails grâce à des outils de vérification proposés sur le web. Ces derniers sont, en effet, capables de valider le contenu du courriel ou encore de signaler les éventuelles incohérences, réduisant ainsi le nombre de rejets.

5/ Penser à la géolocalisation

Appliquée à l’e-mailing, la fonctionnalité de géolocalisation permet de localiser les prospects par secteur géographique (par pays, par région et par ville), grâce notamment aux informations relatives aux adresses IP des destinataires et fournies par les FAI.

L’information de géolocalisation offre, en effet, la possibilité d’adresser les bons mails aux bons destinataires pour que ces derniers se sentent plus concernés par une newsletter.

*Étude de Return Path, un spécialiste de l’«Email Intelligence»

**Étude réalisée par le cabinet Gartner

Une réponse à “Email marketing : Tendances et bonnes pratiques en 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *