Gmail Tabs

L’impact des tabs Gmail sur les ouvertures des emailings

Le déploiement en masse des tabs Gmail à partir du 21 juillet a semé la panique chez les emails marketeurs. Le Webmail pointe à fond son nez dans la boîte de réception de ses utilisateurs, il filtre, arrange et décide de la priorité des messages qui leur sont envoyés.

Les emails marketing ont un sort plus ou moins connu. S’ils ne sont pas embarqués en spam, ils vont atterrir au tab « Promotion » qui devient rapidement une boîte cauchemardesque pour les emails marketeurs. Les abonnés ne verront que les messages de la boîte de réception «Principale», qui elle devient la boîte magique, et tourneront le dos aux autres tabs, «Promotions», «Réseaux Sociaux», «Mises à jour», «Forums». C’est un raisonnement qui honte les annonceurs et leurs prestataires, depuis l’introduction des tabs Gmail. Certains n’ont pas trop attendu les résultats du changement et ils ont même envoyé des emails pour inciter leurs contacts Gmail à déplacer leurs emailings vers la boîte principale ou à décocher les cases des autres tabs via la configuration de la boîte de réception.

Pour ne pas rester sur des spéculations, il fallait regarder l’évolution des taux des ouvertures des contacts Gmail après l’activation des tabs.

Return Path a mené son étude en répartissant les utilisateurs en fonction de leur niveau d’engagement avec les emails marketing. Les utilisateurs les plus engagés [ça pourrait vous surprendre] lisent plus d’emails marketing avec les nouveaux tabs, tandis que les utilisateurs les moins engagés lisent moins ce type d’emails.

De notre côté, nous avons demandé à notre Responsable Délivrabilité, Anouar BEN GHEZALA, si les tabs Gmail ont eu un impact sur les ouvertures des campagnes routées via Edatis Dialog. Anouar nous confirme que pour les listes opt-in, bien entretenues, avec des contacts qualifiés, il n’y pas eu d’impact sur les ouvertures sur Gmail.
Sabri MAHJOUB, Directeur Marketing d’Edatis, préconise d’analyser l’impact au cas par cas, au niveau de chaque annonceur. « De toutes les façons, il y a toujours un niveau d’engagement qui n’est pas pris en considération par Gmail. On peut ouvrir tous les tabs, mais ne lire que les objets, les aperçus et en tirer l’essentiel de l’information, pourtant ça ne compte pas pour une ouverture», ajoute Sabri.

A mon avis, il ne faut pas que les emails marketeurs paniquent, pour les raisons suivantes:

-Les utilisateurs de Gmail créaient des libellés et des filtres pour classer leurs emails [Gmail s’en est inspiré de là], le temps d’apprentissage avec les tabs ne peut pas être long.
-La classification pour l’utilisateur ne se fait pas par thématique, mais plutôt par engagement. On ne peut pas se fier à l’arrangement de Gmail qui n’est pas perfectionné. Du coup, les utilisateurs déplaceront et liront les messages à leur guise, d’où le point suivant…
-Les utilisateurs décideront, selon leur engagement et leurs priorités, à quel moment ils vont consulter les messages. La classification devrait plutôt se faire par rapport au moment de la consultation, chose qui n’est peut-être pas observé par Gmail. Les tabs auraient plus de sens avec une nomenclature chronologique : « Principale » => Immédiatement, « Promotion »=> un peu plus tard dans la journée, pour les autres emails => Pas le temps de lire…
Enfin, c’est l’engagement de l’utilisateur de Gmail et sa relation avec la marque qui décideront du moment de la lecture quel que soit le tab.

Par la suite, ça serait bien si Gmail aura la possibilité de partager de son côté des chiffres sur les ouvertures des tabs, le timing de ces ouvertures, et jusqu’à où un utilisateur descend pour lire les messages pour chaque tab…

N’hésitez pas à partager votre avis sur les tabs Gmail, dans les commentaires ci-dessous.

 

__________________________________________________

Auteur: Emna ATROUS, Responsable Communication d’Edatis

crédit image à la une: goolara blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + 7 =