Email marketing : Tendances et bonnes pratiques en 2016

L’Emailing transactionnel valorise la relation client

Si votre relation avec vos clients se limitait aux emails commerciaux, sachez que vous n’êtes pas en train de profiter pleinement  du canal emailing.

Le rôle principal d’un email commercial est de promouvoir un bien ou un service. C’est dommage de limiter l’emailing à cette fonction, alors qu’il est considéré comme un canal favorisant les transactions personnalisées.

L’emailing transactionnel  (ou de service) permet de confirmer et/ou de compléter  une transaction précédente effectuée par la cible. Ces types d’emails sont fortement attendus par les clients et présentent des taux d’ouvertures nettement supérieurs à leurs confrères commerciaux. Alors, faites-en bon usage !

 Les types des emailings transactionnels

Les emailings transactionnels prennent plusieurs formes et sont déclenchés automatiquement selon l’action accomplie par le visiteur :

  • Confirmation de commande / achat : envoyée dès la finalisation de la commande  sur le site marchand et présente un récapitulatif du panier, montant, information de livraison…
  • Notification de livraison : envoyée au client avec un code de suivi et la date de livraison du produit acheté.
  • Confirmation d’inscription / email de Bienvenue : envoyée suite à la validation d’un formulaire d’inscription (à une newsletter, Webinar), d’un téléchargement (d’un livre blanc…), à l’ouverture d’un nouveau compte.
  • Confirmation de désinscription / désabonnement : envoyée suite à un désabonnement à un service ou à une résiliation de contrat.
  • Facturation : envoyée pour facturer un service récurrent…
  • Update / release /alertes : envoyées pour informer le client d’une mise à jour des conditions générales de vente, d’une nouvelle version, ou d’une nouvelle promotion…

Alors, comment optimiser ces emails, pour en tirer le meilleur parti ?

 Optimisez les emailings transactionnels

Pour optimiser le taux de réactivité des emails transactionnels, il est préconiser de :

  • Respecter les critères de délivrabilité.
  • Personnaliser l’objet et éviter les expressions génériques comme « confirmation de commande » ou « Facture »…
  • Identifier l’expéditeur, par le domaine du site par exemple.
  • Après avoir rappelé au destinataire la transaction qu’il vient d’effectuer, proposez lui ce qu’il peut faire après : en parler à ses amis, créer un espace personnel, voir encore une fois les conditions générales, vous appeler pour plus d’informations…
  • Inclure des photos, sans affecter la délivrabilité bien sûr.
  • Inclure du contenu dynamique dans un but de cross-selling/up-selling : proposer des produits complémentaires ou en montée de gamme, ce qui vous permet de générer des ventes additionnelles. Attention toutefois, il ne faut pas en abuser car après tout, il s’agit d’un email transactionnel et non commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× un = 2